Greffe

La greffe

Glossaire

Greffer, c’est implanter une branche ou un bourgeon, appelé greffon, sur un autre sujet qui apporte ses racines, appelé porte-greffe.

Le greffage consiste à unir deux végétaux de la même espèce par la soudure des tissus vivants que l’on met en contact pour la circulation de la sève.

Le porte-greffe fournit les éléments nutritifs nécessaires à la croissance du greffon, qui se développera et deviendra l’arbre porteur des fruits choisis.

Le choix du porte-greffe est très important pour avoir de bons résultats. Il doit se faire en fonction de la nature du sol et du choix de développement de l’arbre.

La cueillette du greffon :

Pour la greffe du printemps, prélever des rameaux sains de l’année avant la reprise de la végétation, pour les stocker dans un endroit frais et humide. Pour la greffe d’été, prélèvement du bourgeon et mise en place sans retard.

Les techniques de greffage les plus employées

Greffe en fente

Traditionnellement utilisée dans nos régions sur des porte-greffe de 20 à 40 mm de diamètre.

Greffe anglaise simple  ou compliquée

Ce type de greffage est très facile à réaliser sur des portes-greffes de grosseur proche de celle du greffon. Il permet d’effectuer la greffe sur table en vue de la plantation en pépinière. La greffe anglaise compliquée consiste à faire une entaille verticale au porte-greffe et au greffon pour une facilité de fixation des deux sujets.

Greffe en couronne

Elle est utilisée pour reformer des arbres adultes de diamètre important. Après la coupe sur tronc, l’écorce est fendue verticalement sur 2 ou 3 cm de longueur. Plusieurs greffons taillés en biseau peuvent être implantés sur le pourtour.

Greffe en flûte ou en sifflet

Cette greffe est traditionnellement utilisée pour la greffe des noyers et des châtaigners quand la sève circule abondamment. Elle consiste à décoller l’écorce du greffon et à l’introduire sur la branche du porte-greffe de même dimension.

Greffe à l’écusson

C’est une greffe de bourgeon sur plante en végétation. Le greffon est un oeil prélevé sur un rameau et implanté sur un sujet en sève ayant subi deux entailles perpendiculaires jusqu’au bois.

Greffe en incrustation